Kolet (Colette Jankovic) artiste autodidacte multi-art / Prades 66500

Kolet (Colette Jankovic) artiste autodidacte multi-art / Prades 66500

De L'académique à l'abstrait.....

 

 Image du Blog petitsbonheursquotidiens.centerblog.net

Suite à la préparation de la mise en place d’une exposition de mes tableaux abstraits, un des responsables des expositions me demandait de lui adresser un mail sur le « pourquoi », le « comment » de ma démarche vers l’art abstrait, cette interrogation peut aussi être la votre… Je vais donc tenter de donner quelques explications.

 

Dans ma démarche personnelle, j’ai voulu me prouver que j’étais capable de bien « tenir » le pinceau avant de me lancer dans l’abstrait….

Mon dernier travail « académique » a été une grande fresque qui mesure 2m40 sur 1m20. Une huile avec de fins pigments, réalisée sur un contreplaqué marin enduit de gesso. Tout est peint dans le moindre des détails, plutôt en glacis… ceci suite a un voyage en Asie du sud-est. Assise sur la plage, avec mon « réflex », j’ai pris des enfants qui jouaient avec un rien, cette image avait beaucoup de contenus, de couleurs, de mouvements, et de simplicité en même temps, c’est la raison pour laquelle j’ai voulu la peindre. Pendant 6 mois, je me suis régalée, peindre sur un si grand format ! j’avais le sentiment d’être sur les lieux.

 

 

 

 

Après cela, je me suis dit, stop, maintenant il y a la photo, le numérique, photoshop… non, reproduire n’a plus de sens pour moi  alors

"peins ce que tu ressens » et ne pense à rien d’autre….   C’est ce que je fais à l’heure actuelle.

Mais, vous allez peut-être être étonné, c’est bien plus difficile que la peinture que je réalisais avant, pourquoi ?

dans la peinture abstraite, comme je l’écrivais dans un autre article :

 

 

« ….j’épure, je lâche prise, si j’essaie de contrôler ou de réfléchir, ou de réparer, c’est fini, ma toile est ratée. 
 Chaque toile parle à chacun suivant ce qu’il est, l’abstrait permet au « regardant » d’imaginer ce qu’il veut… . Elle laisse libre le spectateur de faire ce qu’il veut de ses émotions les plus intimes… 
Mon désir est que mes œuvres apportent un espace à chacun ou l’on puisse y lire, l’espérance, la sérénité, la paix, la simplicité et la beauté… . »

 

 

 

J’espère vous avoir éclairer sur démarche vers « l’abstraction »

Comme vous l’avez vu, j’utilise aussi beaucoup de citations, celles-ci me semble t-il peuvent aider à « voir autrement »… 

 

 

Image du Blog sosduneterrienneendetresse.centerblog.net

 

" Lorsque vous regardez, ne pensez jamais à ce que la peinture (ou n’importe quoi de ce monde) « doit être », ou à ce que beaucoup de gens voudraient qu’elle soit seulement. La peinture peut tout être. Elle peut être un éclair de soleil en pleine bourrasque. Elle peut être un nuage d’orage. Elle peut être le pas d’un homme sur le chemin de la vie, ou, pourquoi pas ? un pied qui frappe le sol pour dire « assez ». Elle peut être l’air doux et rempli d’espérance du petit matin, ou l’aigre relent qui sort d’une prison. Les taches de sang d’une blessure, ou le chant de tout un peuple dans le ciel bleu ou jaune. Elle peut être ce que nous sommes, ce qui est aujourd’hui, maintenant, ce qui sera toujours. Je vous invite à jouer, à regarder attentivement… je vous invite à penser. "

 

 

 Antoni Tàpies

 

 



06/12/2012
1 Poster un commentaire
Ces blogs de Arts & Design pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 115 autres membres